Le poêle de masse

Présentation complète des poêles de masse ou Rocket Stove, outils majeurs de l’autonomie durable: photos, vidéos et explications.

wikipedia Le Rocket stove ou poêle Rocket (fusée) est un type de poêle de masse appelé ainsi à cause du son qu’il produit en fonctionnement, semblable à celui d’un tuyère de fusée. C’est un foyer semi-ouvert composé : d’un orifice d’alimentation permettant l’arrivée d’air et la mise en place du combustible ; d’une chambre de combustion ; d’une cheminée d’évacuation isolée. C’est cette isolation qui est responsable de l’excellent tirage produisant le son caractéristique.

On distingue plusieurs types: des versions allégées qui ne font que FOUR de cuisson, et les grosses versions qui chauffent aussi l’intérieur, en plus du four:

atrocket9 Flexovn

d_img_0753Les poêles de masse de type “Rocket” permettent une consommation de bois minimum pour une grande efficacité calorifère. Cette technique permet une combustion du bois à très haut rendement. Il est possible de récupérer plus de 80 % du pouvoir calorifique du bois, avec une post-combustion qui brûle les fumées en réduisant les émissions de monoxyde de carbone, les particules fines et autres polluants habituellement générés par la combustion au bois.
La particularité du système est de créer une aspiration des flammes dont la chaleur va ensuite être propulsée dans un circuit qui va chauffer un banc thermique.

Un rocket stove peut être auto construit facilement avec des éléments de récupération ou des briques réfractaires…
Dans sa version simple on l’utilise comme outil de cuisine pour assurer une chauffe rapide des plats.
La haute température et un apport d’air important sont primordiaux pour obtenir une combustion complète du bois et un bon fonctionnement du rocket stove car même les fumées sont brûlées.
Dans le cadre d’une réalisation intérieure, il est possible de concevoir un poêle fusée associé à une masse construite autour de la chaleur expulsée pour assurer un chauffage diffus et prolongé.

Dans une version plus élaborée il est possible de construire une batterie thermique associé à un chauffe eau.
L’alimentation peut être mise en place dans une pièce connexe (la buanderie) et la masse thermique dans le séjour. Dans ces conditions, la pièce à vivre principale n’aura ni poussière, ni fumée, ni salissure de bois.

schema-rocket-stove

Les différentes parties du Rocket Stove :
-1 La chambre de combustion ou tunnel d’alimentation (bidon ou bouteille de gaz)
-2 Le tunnel de combustion (en briques réfractaires ou bouteille d’oxygène)
-3 La colonne, corps de chauffe ou cheminée interne (20 cm de diamètre idéalement en acier)
-4 L’enveloppe de la colonne ou conteneur (corps de chauffe eau)
-5 Les cendriers
-6 La trappe d’accès au cendrier.
-7 Le banc de masse avec la tubulure à l’intérieur avec une légère pente.
-8 La bauge, (terre crue mélangée avec de la paille.)
-9 La trappe des condensats en “T” au bout du conduit d’évacuation.
-10 Clé de tirage pour jouer sur la sortie d’air et fermer en fin de combustion.


Quelques conseils préliminaires :

  • Pour limiter les frais et utiliser des matériaux solides, vous pouvez récupérer et recycler une bouteille de gaz (1), un extincteur hors d’usage, des bouteilles d’air comprimé (2), des veilles chasse d’eau colonne en acier (3), la cuve d’un chauffe eau (4), des tuyaux d’irrigation en aluminium pour l’évacuation de l’air (7) etc… Les chaudronniers ou les ferrailleurs peuvent vous apporter des solutions équivalentes à ce qui précède.
  • Comptez entre 70 et 130 cm pour la hauteur de la cheminée interne (colonne de chauffe).
  • Si vous utilisez un bidon d’huile, décapez la peinture en la brûlant à l’extérieur pour éviter les émanations à l’occasion des chauffes à venir.
  • Avant de vous lancer dans une opération maçonnée il est préférable de tester la mise en forme et les tubulures en réalisant un montage temporaire dans le jardin pour tester la combustion, l’alimentation et la ventilation. L’efficacité de l’ensemble dépend à la fois du diamètre des canalisations, de leur longueur et de leur hauteur. L’installation provisoire ne sera pas aussi efficace que l’installation définitive avec ses liants et ses joints colmatés, mais elle permettra d’avoir une idée du résultat potentiel.
  • Posez l’ensemble de l’installation sur des plaques de béton cellulaire ou sur un lit de briques réfractaires pour isoler l’installation.
  • Vous pouvez coller les briques et assurer les joints entre les tubulures avec de l’argile ou du ciment réfractaire.
  • Pour assurer l’isolation entre la colonne et son enveloppe, vous pouvez utiliser de la perlite, de la vermiculite ou du pouzzolane. A défaut, utilisez de la cendre ou de la terre.
  • Attention à ne pas utiliser de galvanisé pour la tuyauterie de votre poêle. Les vapeurs dégagées par ces matériaux sont très très nocives.
  • L’essentiel est d’assurer l’étanchéité des fumées à l’intérieur du circuit pour éviter tout risque de diffusion de monoxyde de carbone. Vous pouvez assurer ce calfeutrage avec un mélange de terre argileuse et de paille. A défaut pour remplacer la paille vous pouvez utiliser des aiguilles de pin.
  • Les tuyaux utilisés pour le banc thermique doivent être en légère pente pour assurer l’évacuation des condensats.
  • La masse autour des tuyaux d’évacuation est réalisée avec de la terre argileuse mélangée avec de la paille et des pierres.
  • Prévoyez un regard à la sortie du baril d’échange thermique pour pouvoir récupérer les cendres.
  • Prévoyez un autre regard à l’extrémité du conduit d’évacuation pour pouvoir intervenir dans le circuit et le nettoyer si nécessaire.
  • La chaleur pouvant atteindre les 1000° dans le tunel de combustion, évitez de poser les tubulures ou les briques réfractaires directement sur le sol.
  • Pensez à bien dimensionner votre masse d’accumulation, comptez environ 1mètre linéaire pour 6 à 8m2 habitables.
  • L’approvisionnement du tunnel d’alimentation doit être réalisée avec des petites bûchettes. Vous pourrez utiliser avec profit le BRF (bois raméal fragmenté) que vous aurez coupé et utilisé pour vos plants au printemps et qui aura séché entre temps. Une fois que le poêle est bien lancé vous pourrez mettre des branches plus longues (1 mètre ou plus). Au fur et à mesure de leur combustion les branchages descendrons petit à petit au fond du tunnel d’alimentation.
  • Lorsque la combustion est terminée et que vous avez décidé de ne plus alimenter votre poêle, vous pouvez fermer le tunnel d’alimentation et la cheminée avec la clé de tirage pour garder la chaleur dans le circuit le plus longtemps possible.
  • Dans l’idéal et suivant les besoins, les fumées résiduelles chaudes peuvent être utilisées pour chauffer une serre ou pour réchauffer un digesteur de production de méthane. (+Pxxx). Si nécessaire et si la poussée n’est pas suffisante, vous pouvez installer un extracteur d’air chaud en bout de circuit.
  • Pour cuisiner et suivant les températures souhaitée vous pouvez poser sur la surface de cuisson une plancha ou une cloche métal ou à défaut un faitout retourné pour faire office de mini four pour faire cuire le pain ou autre…

cobmob_rocket-500x375Un poêle de masse est un poêle à bois comportant une grande masse thermique allant de plus de 500 kg à plusieurs tonnes (terre, briques réfractaires, faïence…) de manière à adoucir et mieux diffuser (dans le temps) la chaleur ( de 12 à 24h voir plus!). Il est aussi appelé foyer de masse thermique ou foyer radiant. La diffusion de la chaleur est par rayonnement (environ 80 %), très peu par convection (20 %). C’est le mode de chauffage au bois le plus économique et le plus durable après les économies d’énergie, par le biais de la conception climatique par exemple.rocket-mass-heater-animation

Les poêles de masse artisanaux sont souvent maçonnés en brique ou béton réfractaire. Ils sont souvent adaptables et modulables en fonction des besoins (puissance, esthétique, option four à pain, banc chauffant, cuisinière, production d’eau chaude sanitaire…). Le coût de fabrication est essentiellement réparti sur la main-d’œuvre, contrairement aux poêles de masse industriels, dont les coûts d’installation sont beaucoup plus faibles. Les poêles de masse industriels sont préfabriqués en usine et disponibles sur catalogues.

VIDEOS

Construction d’un poel de masse type Rocket stove, avec matériaux de récupération et naturel

Liens en masse

Une réponse à “Le poêle de masse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s