Guide des vivaces comestibles

Il y a deux sortes de potagers :
le potager annuel et le vivace

(ainsi qu’un bon nombre de potes âgés, mais ça c’est une autre histoire)

Le potager vivace sera celui qui apportera des végétaux comestibles sans besoin de replanter chaque année. Il est donc intéressant de mettre en place des parcelles soigneusement choisies pour permettre à ces précieux végétaux de pérenniser.

Notes : Se souvenir que vivace ne dit pas non plus « sans travail ». Et pourquoi pas utiliser des techniques avancées, décoratives, ou hors-sol, pour certaines de ces plates-bandes ? (Lire par exemple Ziggourat, Keyhole, Spirale et Pyramide au jardin ou Introduction à la culture sur buttes)

  1. Légumes racines
  2. Légumes feuilles
  3. Légumes fruits
  4. Aromates
  5. Fruitiers
  6. Livres, liens

 

1. Légumes racines

Topinambour, Crosne du Japon, Chervis, Glycine tubéreuse, Helianthi, Oca Du Pérou, Poire de terre, Châtaigne de terre, Igname de Chine…


TOPINAMBOUR

(Helianthus tuberosus) Très grande plante (3m) vivace par ses tubercules. Originaire d’Amérique du Nord. Très vigoureuse. Se plaît partout. Grosse production de tubercules de forme, taille et couleur variables selon les variétés. Petites fleurs jaunes au sommet des tiges. Récolter tout l’hiver au fur et à mesure des besoins. Les tubercules ne se conservent pas longtemps hors du sol. Le moindre fragment de tubercule laissé dans le sol repousse au printemps, ce qui peut rendre cette plante envahissante ! Les tubercules se mangent crus râpés par ex. à la vinaigrette ou cuits de diverses façons. Goût très étonnant et très prononcé de fond d’artichaut ! Il en existe plusieurs variétés comme « Commun violet », « Fuseau blanc », « Patate »…

  • On les trouve maintenant facilement, le plus étant un magasin bio.

CHERVIS

(Sium sisarum) Originaire d’Asie, il a connu son apogée au 17 ème siècle pour pratiquement disparaître au 18è s. C’est une plante herbacée très rustique aux fleurs blanches en ombelles. Ses racines se présentent en grappes autour d’une couronne centrale comparables à de jeunes griffes d’asperge, longues de 20 cm. Elles se récoltent à partir de l’automne au fur et à mesure des besoins, mais elles ne se conservent pas bien une fois sorties de terre, il faut les consommer rapidement.


CROSNES DU JAPON

(Stachys affinis) Vivace. Malgré son nom, il est originaire de Chine et a été introduit en France à la fin du 19è s. Plante de 40 cm de haut qui émet quantité de rhizomes tubéreux en forme de chenilles qui constituent la partie comestible de la plante. Récolte en automne et en hiver; on ne les épluche pas, mais on les frotte sous l’eau et on les mange crus ou cuits. Il vaut mieux limiter la plante dans le sol car elle a un caractère envahissant.


GLYCINE TUBÉREUSE

(Apios americana) Vivace grimpante très volubile originaire d’Amérique du Nord. Rhizomes grêles présentant de distance en distance des renflements tubéreux féculents autrefois consommés par les “Indiens”. Fleurs petites et purpurines, en grappes comme les glycines décoratives. Peut devenir envahissante !


HÉLIANTHI

(Helianthus strumosus) Originaire d’Amérique du Nord. Très grande plante de plus de 2 m de hauteur. Ressemble fort au topinambour. Rhizomes en forme de fuseaux allongés blanc-gris. Goût proche du topinambour, en plus fin. Se mange cuit ou cru.


OCA DU PÉROU

Petit légume racine, l’oca du Pérou aurait pu connaître le succès en France, lorsque le mildiou a frappé la pomme de terre au XIXe siècle. Mais son faible rendement l’a relégué aux oubliettes. Pourtant, il dispose de sérieux atouts : aucun parasite ni aucune maladie connus, facile à cuisiner et agréable en bouche, ce drôle de tubercule a de quoi tenter le jardinier amateur.


POIRE DE TERRE

(Yacon) (Polymnia edulis) est une plante vivace avec une souche tubéreuse semblable aux dahlias ; ils sont de la même famille, les Astéracées.
On consomme les organes de réserve de la souche tubéreuse. La poire de terre se déguste cuite ou crue ; sa texture proche de celle de ‘Passe-crassane’ lui vaut sûrement son nom de poire. Côté goût, rien d’exceptionnel : la sauce fera la différence !

CHÂTAIGNE DE TERRE

La châtaigne de terre est une plante vivace largement cultivée autrefois. Ses racines produisent des tubercules au délicieux goût de noisette. Ils sont ovales, noirs à chair dense, blanche. La plante forme une touffe de 20 à 60cm en moyenne au feuillage très découpé. Les fleurs blanches apparaissent en Juin-Juillet. A utiliser cuit à l’eau ou en purée.


IGNAME DE CHINE

Le Dioscorea batatas est une liane vivace herbacée grimpante rhizomateuse originaire de Chine où elle est très souvent cultivée pour ses grosses patates racinaires. Parmi les Ignames, c’est l’une des rares espèces à ne pas être toxique. Il ne posséde pas de grandes qualités décoratives, si ce n’est ses petits tubercules aériens originaux à l’aisselle de ses feuilles, mais il est de plus en plus recherché pour ses vertus médicinales végétales. En effet, ses gros tubercules allongés racinaires comestibles possédent des composés organiques dont les dernières études tendent à démontrer leurs actions sur le contrôle de l’obésité. Utilisé depuis des siècles en Chine et en Corée, ce tubercule à chair blanche consommé cru ou cuit était déjà connu pour sa fonction de liant grâce à l’amidon qu’il contient (Plus de 20%) mais aussi pour sa concentration en vitamines et sels minéraux. L’Igname de Chine posséde aussi de nombreuses propriétés médicinales utilisées par l’herboristerie chinoise. Les décoctions de ses feuilles cordéiformes vertes serviraient à traiter les piqures. La Diosgénine, substance organique contenue dans les racines du Dioscorea batatas a une action bénéfique sur l’asthme et l’arthrite. L’allantoïne, autre substance contenue dans ses patates accélère la guérison. Les petits tubercules aériens auraient une action vermifuge et les tubercules du Dioscorea polystachya seraient utilisés pour contrôler la perte de poids et soigner les troubles digestifs* …


2. Légumes feuilles

CHÉNOPODE BON-HENRI, CHOU VIVACE DE DAUBENTON, CHOU MARIN, MÂCHE PERPÉTUELLE…


CHÉNOPODE BON-HENRI

(Chenopodium bonus-henricus) Vivace. Originaire d’Europe, il croît à l’état sauvage une peu partout en France. Injustement oublié, c’est une plante d’environ 50 à 80 cm aux feuilles triangulaires qui se consomment du printemps à l’automne à la manière des épinards, crus ou cuits. Très rustique, la plante peut rester en place quelques années.


CHOU VIVACE DE DAUBENTON

(Brassica oleracea convar.acephala) Vivace, mais il est conseillé de conserver quelques boutures sous abris. Le sol doit être bien ameublit et enrichi. Il se présente comme un buisson d’environ 70 cm de hauteur aux tiges étalées, ramifiées, produisant une grande quantité de rejets à l’aisselle des feuilles. Ce sont ces rejets de 10 à 15 cm qui se consomment cru ou cuits, et qui sont récoltés selon les besoins pendant toute la saison. Ce chou ne produisant pas de graine, le seul moyen de le multiplier consiste donc à le bouturer. Le choux Daubenton se multiplie naturellement par marcottage lorsqu’il prend de l’âge. Mais si vous ne voulez pas attendre jusque là, il est très facile d’effectuer des boutures de jets durant l’été, en les plantant dans des godets, voire directement en terre !


CHOU MARIN

ou Crambe maritime (Crambe maritima) Vivace. Comme son nom l’indique, c’est une plante maritime qui appréciera un sol profondément ameubli, voir sablonneux. Les feuilles adultes sont trop coriaces et donc immangeables : ce sont les jeunes pousses étiolées qui sont consommées au printemps. Dans ce but, dès le mois de février, on couvre la plante avec un pot retourné pour que les jeunes feuilles restent blanches et tendres. On les coupe lorsqu’elles atteignent 20 cm, cuites comme des asperges, leur goût se rapproche du chou-fleur en plus délicat. Plante très décorative par ses fleurs blanches et ses graines.

 


MÂCHE PERPÉTUELLE

(Valériane phu) Vivace. Le feuillage se récolte du printemps à l’automne. La plante forme une touffe qui grandit avec les années.


PLANTE HUITRE

(MERTENSIE) Si la renommée de Mertensia maritima, plus connue sous le nom d’huître végétale, s’est propagée depuis quelques années, les prix des semences ou des plants, comme les déceptions des jardiniers, ont également pris de l’ampleur ! Le feuillage, vert-bleuté, a la saveur de l’huître ! Bien qu’elle soit souvent vendue comme une plante facile, la culture de la plante huître demande quelques précautions. Se cultive dans un mélange de terre et de sable maintenu humide de préférence en pot.


3. Légumes fruits

ARTICHAUT, ASPERGE, POIREAU PERPÉTUEL, OIGNON PATATE


ARTICHAUT

L’artichaut est l’un des légumes vivaces qu’il est intéressant de cultiver pour plusieurs raisons. Outre sa belle apparence, son gout et sa valeur nutritive, il sera possible de pérenniser sa récolte d’année en année, moyennant un petit entretien. Facile à « bouturer » (on parle ici d’ « œilletonnage » de l’artichaut), c’est donc dès la première année qu’il sera possible de commencer l’élevage de votre cheptel. Il suffira de bien le protéger pendant l’hiver (paillage + voile d’hivernage), et chaque année le nombre de pieds (et de têtes) augmentera.


ASPERGE

(Asparagus offic.) Vivace. Une aspergeraie bien entretenue peut durer une douzaine d’année. Asperges blanches, vertes, cette culture requiert des techniques particulières (culture en butte ou à même le sol) qui feront l’objet d’un prochain article. On trouve des sachets de 10 griffes d’asperges à 9 euros environ.


POIREAU PERPÉTUEL

(Allium ampeloprasum) Très ancienne variétés, c’est l’ancêtre du poireau actuel. Il se propage grâce à ses caïeux ou bulbes qui se multiplient pour former des touffes aux tiges fines (de la taille d’un crayon). On le récolte dès la fin de l’hiver, en coupant les feuilles suivant les besoin, elles repousseront (un peu comme la ciboulette). En été la plante disparaît, pour réapparaître en automne. C’est à ce moment là qu’on peut les séparer pour les multiplier et agrandir ses lignes de poireaux. Il poussent dans un sol ordinaire, mais se plaira encore mieux dans un sol riche et drainé.


BROCOLI Nine Star

Il s’agit d’un chou qui produit énormément de petits jets (les brocolis) et qui vit environ 3-5 ans (penser à le bouturer). Il y a une petite spécificité importante : il faut absolument cueillir tous les jets avant qu’ils ne fleurissent sans quoi le plant meure.


OIGNON PATATE

(Allium cepa var. aggregatum) est une ancienne forme de l’oignon Allium cepa. Il se différencie de l’oignon ordinaire par le fait qu’un seul bulbe planté produit plusieurs bulbilles, qui donnent en été plusieurs oignons, un peu de la même manière que les échalotes. Chaque bulbe planté au printemps peut donner jusqu’à 10 oignons, généralement de calibre différent, de 1 à 8 cm de diamètre. Il se cultive à la manière des pommes de terre, d’où son nom vernaculaire d’oignon patate (onion potato en anglais). Il est un peu plus long à éplucher à cause de quelques écailles sèches incluses, mais est excellent à la dégustation. Il multiplie donc par reproduction végétative, en revanche il fleurit rarement et donnent difficilement de la semence. Il est conservé d’une année sur l’autre par ses bulbes. Peut-on le considérer comme un oignon perpétuel ? Sans doute puisqu’il se reproduit et fleurit peu, cependant, il est généralement planté et retiré de terre chaque année. Mais puisqu’il a été oublié, certaines pratiques sont sans doute à redécouvrir.. Variétés : oignon german brown qui à une pelure brune et l’oignon blanc/violacé; Oignon patate du Laos à la pelure beige et dorée avec un peu de rouge et l’oignon est blanc; Oignon patate de France ou, oignon des familles ou oignon des premiers colons français


4. Aromates

Basilic persistant, Ciboulette, ail des ours…


AIL ROCAMBOLE

(Allium sativum var.ophioscrodon), vivace. Originaire d’Asie et d’Europe. Vivace par ses caïeux et qui ne produit pas de fleurs mais des bulbilles au sommet de la tige qui ont un puissant goût d’ail. En fin de saison, la plante entière se dessèche, et c’est le bon moment pour la récolter ou la multiplier soit par ses caïeux, soit par ses bulbilles. Très rustique, il ne nécessite aucun entretien et devrait être présent dans tous les jardins!


L’AIL DES OURS

Plante vivace aromatique et médicinale ancienne atteignant 30-40 cm et portant des ombelles de fleurs blanches en avril-mai. Originaire d’Europe et d’Asie on le trouve à l’état sauvage dans les sous-bois frais et ombragés.
En cuisine on utilise ses feuilles, fleurs et bulbes comme légumes, cuits comme les épinards ou comme condiment, agrémente salades, pesto, soupes et tisanes.
L’ail des ours est également une plante médicinale qui possède des vertus proches à celles de l’ail, dépuratif, antiseptique etc.


CIBOULE DE CHINE

(Allium tuberosum) Vivace. 50 à 70 cm de haut. Feuilles plates. Fleurs blanches en ombelle plate. Semis naturels abondants. Feuilles et fleurs apportent une douce saveur d’ail aux salades. La plante, blanchie quelque temps, est un légume apprécié en Asie.


RAIFORT

(Armoracia rusticana) Plante vivace, originaire de la région entre le sud-est de l’Europe à l’Asie occidentale. Le raifort possède un longue racine pivot (racine de raifort) qui est habituellement râpée et constitue un condiment sain et épicé. Le raifort contient beaucoup de vitamine C. Il s’acclimate très facilement et c’est également une excellente plante de jardin. Vous pourrez les laisser dans le sol et ils pousseront en abondance chaque année. Sa période de floraison est aux mois d’avril et de mai. Planter vos plantes de raifort de préférence dans un sol bien drainé et riche en humus. Le raifort se prête également à être cultiver en pot.


CÉLERI PERPÉTUEL

(Livèche – Ache des Montagnes) Plante originaire de l’Iran. Elle est vivace et peut atteindre une hauteur de 2 mètres. Les feuilles parfument les aliments, surtout soupes, sauces et charcuteries. Les graines s’utilisent dans des macérations et des marinades, potages, ragoûts, sauces et pâtisseries. Le goût de cette plante rappelle celle du céleri en plus prononcé.


5. Fruitiers

Fraises, Framboises, Myrtilles, Groseilles, Prunes, Rhubarbes, Pommes, Poires, Noisettes, Noix, Coings…

Ces végétaux étant très répandus, il n’est pas nécessaire de les mentionner ici.


6. Autre

Légumes anciens, Semences paysannes, Cultures sans irrigation, Réseaux citoyens.



« Faire pousser des légumes sans eau, c’est possible »

Reportage du JT 20h de France 2 – lundi 7 septembre 2015

« Faire pousser des tomates, des aubergines, des potirons ou des courgettes nécessite du soleil et forcément un peu d’eau. Ou pas. Depuis quinze ans, un maraîcher arrive à donner vie à des fruits et légumes en pleine sécheresse. Pascal Poot a une méthode bien originale : il les fait pousser, ne les traite pas du tout et vient seulement les cueillir quelques mois après. Son vrai secret, c’est qu’il crée ses propres semences. « Depuis trente ans, j’ai commencé à faire de la sélection moi-même, et faire en sorte que les plantes apprennent à résister par elles-mêmes aux maladies, et ça marche », explique le cultivateur. À l’origine de sa démarche, il y a des contraintes : ses 3 hectares, situés au nord de Béziers, n’ont pas d’accès à l’eau, c’est pourquoi Pascal Poot a compté sur des variétés anciennes, plus résistantes. »


 

Le potager perpétuel

Utiliser les légumes vivaces pour un potager sans effort ou presque
Philippe Collignon et Bernard Bureau. Paru le 7 avril 2016

« Notre objectif avec ce livre est de minimiser au maximum les travaux au jardin. Plantez pour ne plus replanter, c’est notre credo. Les légumes vivaces en sont l’élément clé, mais le paillage également.?» Connaissez-vous le poireau perpétuel, le chou Daubenton, ou l’oignon rocambole?? Ce sont quelques-uns des légumes vivaces que les auteurs nous font découvrir dans ce livre. Leur particularité?? Ils procurent des récoltes continues pendant de nombreuses années, sans qu’on ait besoin de les replanter?! Réaliser un potager «?perpétuel?» avec ces légumes permet de s’épargner beaucoup de travail, tout en faisant de substantielles économies?! AUTEURS : Philippe Collignon est paysagiste de formation. Journaliste, réalisateur et chroniqueur sur France télévision depuis 27 ans, il se passionne pour le jardin depuis sa plus tendre enfance. C’est son grand-père et son père qui l’ont initié à la magie de la vie à travers le potager. C’est son quatrième ouvrage. Bernard Bureau est pépiniériste. II a fondé dans les années 80, avec son père et ses frères, le GAEC Hortiflor, au sud d’Angers. Amoureux des plantes, il a étoffé au fil des ans une gamme oubliée?: celle des légumes anciens et perpétuels. Hortiflor en est aujourd’hui le producteur le plus important. [Acheter]


Mon potager de vivaces

60 légumes perpétuels à découvrir

Vivaces comestibles, sortir des sentiers battus ! 60 espèces végétales comestibles vivaces à découvrir grâce à des fiches ultra-détaillées, pour sortir des sentiers battus : il existe bien d’autres légumes vivaces que les asperges ou les artichauts ! Un potager pour cultiver (presque) sans se fatiguer : plantez, laissez pousser, récoltez. Un potager économe : pas besoin de racheter des semences ou des plants chaque année. Un potager qui laisse du temps pour faire autre chose : un deuxième potager par exemple ! Une invitation au voyage : oca du Pérou, ciboule de Chine, mauve de Mauritanie. ou comment s’évader en restant dans son jardin ! Des saveurs nouvelles à déguster : tubercules surprenants, feuillages nouveaux. la découverte se poursuit en cuisine. Une autre façon de jardiner : accompagner la plante comestible au fil des années plutôt que le temps d’une saison seulement. Imaginez. Des légumes qui, une fois plantés, ne demandent pratiquement pas d’entretien et réapparaissent à chaque printemps ! De quoi combler les jardiniers qui trouvent dommage de recommencer chaque année les mêmes efforts. De quoi satisfaire aussi les paresseux qui pensent que le jardin n’est pas pour eux, ceux qui croient qu’avoir la main verte nécessite des efforts au quotidien, sans oublier les économes qui estiment que le potager doit leur rapporter davantage qu’il ne leur coûte. Un potager de vivaces, c’est tout cela. C’est aussi un régal pour les curieux, les amateurs de saveurs nouvelles et de découvertes exotiques. et une invitation à jardiner autrement. Une philosophie, en sorte. Légumes feuilles, légumes racines, aromatiques, légumes sauvages, ornementales comestibles, petits fruits. le choix est vaste et les plaisirs nombreux ! Agronome de formation, Aymeric Lazarin a travaillé dans l’agriculture biologique, puis dans la recherche fondamentale. Aujourd’hui paysagiste et enseignant, il étudie les solutions végétales aux problèmes contemporains. [Acheter]


 

Article original d’Alternative Autonomie librement inspiré de :

Publicités