Commencer une culture d’artichauts qui reviendront tous les ans

L’artichaut est l’un des légumes vivaces qu’il est intéressant de cultiver pour plusieurs raisons. Outre sa belle apparence, son gout et sa valeur nutritive, il sera possible de pérenniser sa récolte d’année en année, moyennant un petit entretien.

Facile à « bouturer » (on parle ici d’ « œilletonnage » de l’artichaut), c’est donc dès la première année qu’il sera possible de commencer l’élevage de votre cheptel. Il suffira de bien le protéger pendant l’hiver (paillage + voile d’hivernage), et chaque année le nombre de pieds (et de têtes) augmentera.

Une rapide présentation


De la graine au premier pied

Les graines d’artichaut se trouvent au cœur du fruit, une fois qu’il a fleuri. Il faut couper le fruit et extraire les graines de la « barbe » interne. On les trouvera également en magasin, en sachet.

Les graines présentent 1 « œil » sur chacune des 2 extrémités de la graine. Personnellement, je plante la graine horizontalement, ça prend très bien. J’ai testé le semi en bouteilles plastiques, le détail ici.


Espacement des pieds

Respecter une distance d’1 mètre entre chaque ligne et 80 cm entre chaque plant afin qu’ils aient la place de se développer. Ou tous les 70 cm, planter 2 œilletons espacés de quelques centimètres dans de larges trous remplis de fumier ou de compost maison. Un pied adulte prend beaucoup de place :

Œilletonnage de l’artichaut

« Enlever les œilletons d’un pied d’artichaut en fin de saison, pour n’en laisser que deux pour l’année suivante. Couper verticalement à la bêche entre l’œilleton et le tronc pour conserver quelques racines sur chaque œilleton. Habiller chaque œilleton (feuilles et non pas racines), les planter par paire, espacer en fonction de la variété du plant. »

Œilletons :


Il s’agit de prélever; au pied du plant, une jeune tige en prenant soin de prélever une petite partie de la souche, l’important étant de conserver l’une ou l’autre racines.


Préparer les œilletons :

« Préparez les œilletons : raccourcissez de moitié les feuilles et épointez les radicelles les plus longues. Pour favoriser la croissance des racines après plantation, vous pouvez les tremper dans du pralin, le même que celui que vous utilisez pour gainer les racines de rosiers lors de la plantation. »

Planter les œilletons :

Tous les 70 cm, planter en lignes 2 œilletons, espacés de quelques centimètres dans de larges trous remplis de fumier ou de compost maison. Arroser abondamment jusqu’à ce que la terre ne puisse plus absorber d’eau puis pailler pour retenir l’humidité (tout en se rappelant que l’excès d’eau n’est pas bon). A partir de juin, arroser copieusement au moins 1 fois par semaine si le temps est sec.

LES PETITS SECRETS DE L’ARTICHAUT

Espèces et variétés

  • « ‘Épineux’ : pour les palais délicats, est produit en Italie et dans la région niçoise. Il doit son nom, paradoxal pour une variété tendre, à l’extrémité épineuse de ses bractées.
  • ‘Gros camus de Bretagne’ : est le plus gros des artichauts, le plus connu aussi. Il est très répandu dans l’ouest de la France.
  • ‘Gros vert de Laon’ : à feuilles pointues, est cultivé dans le Nord et dans l’Est en raison de sa résistance au froid. Ses petits capitules lui valent le surnom de : “tête de chat”.
  • ‘Macau’ : est au Sud-Ouest ce que ‘Gros camus de Bretagne’ est à l’Ouest. De même qualité gustative, cette variété se différencie par son feuillage plus clair.
  • Vert globe’ : variété rustique de taille moyenne, résiste bien au froid. Il est excellent cru ou cuit.
  • ‘Vert de Provence’ : variété très cultivée dans le Midi, peut se manger cru, à la poivrade.
  • ‘Violet de Provence’ : avec sa petite tête violette, donne davantage de capitules que les autres artichauts. Il est très cultivé dans la région méditerranéenne et souvent vendu sur les marchés sous le nom d’artichaut bouquet. Il est succulent cuit ou cru.
  • ‘Salambo’ : variété goûteuse produite dans le Roussillon, est réservé aux régions les plus généreuses en soleil. » (Source)

Plantation, multiplication, taille, entretien et récolte

« Voici le guide de culture de l’artichaut. Retrouvez ici quand et comment planter l’artichaut ainsi que comment multiplier et tailler l’artichaut, l’entretien et la récolte. Guide PDF par La bible du jardinage.

La récolte :

Pendant le fructification, pour rendre la tête plus grosse, une technique consiste à enfoncer une baguette (comme un crayon) dans la tige, sous la tête.

« Récoltez les têtes à partir d’avril pour les plantations d’automne et de juillet à septembre pour les plantations de printemps. Les écailles centrales sont alors légèrement entrouvertes. Coupez la tige de l’artichaut 10 cm sous la terre. Les plantations de printemps donneront dès la 2ème année une première récolte au printemps et une seconde fin août-début septembre si vous prenez soin, dès la fin de la première récolte, de couper les tiges productrices au ras du sol et d’arroser régulièrement tout l’été. »

 


Avant les premières gelées, l’hivernage

« En octobre, en milieu de journée et par temps sec, coupez au ras du sol les tiges d’artichaut qui ont produit cette année. Raccourcissez de moitié les plus grandes feuilles et liez-les ensemble.

Entourez-les d’un monticule de terre de 20 cm de haut environ, en veillant à ne pas recouvrir le cœur de la terre. Couvrez ensuite le tout d’un voile de forçage ou de feuilles mortes maintenues en place par un filet à mailles plastiques. »

Entretenir l’artichaut dès le printemps

L’artichaut reste plusieurs années en place. Chaque printemps, il a besoin d’être soigné.

Dès février, ôtez le voile de forçage ou les feuilles morte en laissant en place la butte de terre.

En mars ou en avril, ôtez la terre qui entoure l’artichaut. Dégagez délicatement la base de la plante afin de découvrir une partie des racines.

Éliminez, avec un greffoir ou un couteau bien aiguisé, les rejets ou œilletons pour ne conserver que les 2 plus vigoureux par touffe. Avec la griffe, incorporez à la terre une bonne poignée de compost par artichaut. Les œilletons prélevés pourront ainsi remplacer les artichauts en place la 3ème ou la 4ème année.

Pour le reste des informations pratiques autour de l’artichaut (Climat, Exposition, Sol, Semis, Plantation, Espacement, Récolte, Bons mariages, Fertilisation, Entretien, Maladies et parasites, Rotation des cultures, …) parcourir ces fiches :

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s