Un faucheur sachant faucher

faucher (4)Pour diverses raisons (pratiques, financières, écologiques) on pourra être amené à s’intéresser à la technique manuelle du fauchage à la faulx (ou faux)

La faux est un outil de précision; elle sera pleinement efficace et facile à manoeuvrer si et seulement si certains point sont respectés: la taille du manche, l’emplacement précis des poignées, ainsi que l’affûtage de la lame.

faucher-vignette

Une faux adaptée pour chacun

Pour faucher confortablement et efficacement, il est nécessaire d’adapter la faux à sa morphologie. Le préalable étant que la conception de la faux s’y prête, ce qui n’est pas toujours le cas. Voici quelques repères pour effectuer les quatre principaux réglages :

faucher (3)Poignée intermédiaire

Pour effectuer ce réglage, votre faux doit être montée avec sa lame et vous devez porter les chaussures ou les bottes avec lesquelles vous faucherez.

Comme l’indique le schéma ci-contre, la poignée intermédiaire doit être positionnée au niveau du haut de votre fémur (anatomiquement parlant, au niveau du grand trochanter). Cette distance « A » est une valeur de base:  il est possible de l’augmenter jusqu’à + 7 cm selon votre morphologie et la nature des travaux effectués. Les poignées peuvent être  orientées dans un sens ou dans l’autre.

faucher (6)Poignée supérieure

La poignée supérieure doit être au minimum à « une coudée » de la poignée intermédiaire. La longueur de votre coudée étant la mesure comprise entre votre coude et l’extrémité de votre majeur. Cette valeur peut être augmentée jusqu’à + 7 cm selon votre morphologie et les travaux effectués.

faucher (2)Hauteur de travail de la lame

La lame de votre faux, étant posée sur le sol et tenue par vous dans sa position de travail, doit être légèrement relevée et avoir le tranchant situé entre 0,5 cm et 1 cm du sol. Si le tranchant de la lame est trop près du sol, vous pouvez modifier l’inclinaison de la lame soit en abaissant la poignée centrale ou en insérant entre le manche de la faux et le manche de la lame un petit coin en bois de l’épaisseur ad hoc.

faucher (1)Angle de la lame avec le manche

La valeur de l’angle formé entre le manche et la lame va déterminer la quantité de végétaux prise par la faux à chaque « aller ». Plus l’angle sera ouvert et plus la quantité d’herbe sera importante et plus l’effort à fournir sera conséquent.

Pour déterminer si cet angle est correct, procédez de la façon suivante :


 Gestuelle

Mauvaise tech expliquée ?

 


Entretien

Battre-aiguiser


LIENS

4 réponses à “Un faucheur sachant faucher

  1. Merci pour cet article,
    Je possède une faux mais je m’en sert uniquement pour les orties. C’est vrai que quand on n’a pas la technique, pour les herbes hautes c’est compliqué.
    Je vais essayer d’appliquer les conseils ci-dessus et revendre ma débroussailleuse! Ou pas… lol

    • Coucou Lulu !
      Faut pas charrier ! Tu en trouves dans les magasin de bricolage disposant d’un rayon jardin 🙂

      Il est vrai qu’un modèle ancien avec manche en bois ça court pas forcément les brocantes, mais qui cherche trouve !

      Bon courage pour la transition 😉

      • Mdrr je vais jamais dans le rayon jardin dans les magasins de brico et dans les jardineries non plus que dans la section animaux et en regardant vite fait en passant devant j’en ai jamais vu lais merci de l’info……je ferais les brocante en général elles font deco au mur lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s