Le moteur à aimants permanents d’Alain Jacqmin

Mesdames, messieurs, bonjour. Je vais vous présenter : un Moteur à aimants permanents. (source: magnetosynergie.com)

Mis en mouvement sans apport d’électricité ou d’une force mécanique extérieure. Il est mis en mouvement que par un positionnement des aimants, spécifique. Un positionnement que j’ai entièrement calculé. Ce jour du 01 juin 2013 je le publie sur le réseau Internet afin que vous le fabriquiez, que vous l’utilisiez, que vous l’exploitiez. Bonne lecture.

Les aimants permanents, que de questionnements autour de ces objets singuliers depuis leur découverte par l’homme.
Qui enfant n’a pas fait se repousser ou s’attirer deux aimants. Ce demandant par quelle magie ceux-ci faisaient cela ?

En grandissant le rêve s’estompe, la science est là pour tout nous expliquer, les forces électromagnétiques, qui donnent aux aimants leurs propriétés.

Les aimants permanents contiennent en leur sein une énergie libre disponible tant que leur structure atomique n’a pas atteint leur entropie maximale. Qui pour certains, suivant sa technologie, le matériau, peu durer des milliards d’années.

L’homme n’a eu de cesse de vouloir utiliser cette énergie, inépuisable donc renouvelable, pour créer et fabriquer l’énergie domestique et industrielle dont il a besoin.

Il existe de nombreux montages, combinant aimants et bobines, à la recherche d’un fonctionnement sur unitaire.

Ou bien sans, avec des aimants mobiles, mais les aimants ont la fâcheuse tendance de rechercher un équilibre. Un point d’équilibre dans les forces électromagnétiques.

Durant plusieurs années j’ai recherché une solution afin de remédier à tous ces inconvénients. Le nombre de permutation dans la position des aimants est considérable, je le pense, plus ou moins, équivalent au nombre de particules dans l’Univers. J’ai aligné des pages et des pages de lignes de code, informatique. J’ai fait tourner mon ordinateur jour et nuit afin de simuler les comportements vectoriels des aimants entre eux, suivant de nombreuses configurations. J’ai mis en ligne, sur le site http://www.jacqmin.net, certaines de mes découvertes dans l’espoir d’une aide pour finaliser mes recherches. Une seule personne m’a proposé son aide pour réaliser un prototype. Sur sa description du comportement, ou plutôt du non comportement j’ai peaufiné mes théories.

N’ayant aucun moyen financier, pour breveter cette idée innovante dans le monde entier, autant en faire profiter le maximum de personnes. Une fois publié une idée innovante ne l’ai plu, elle ne peu donc être brevetée. Copiez cette idée, traduisez cette idée, diffusez cette idée. Si par la suite vous souhaitez associer mon nom pour la vente ou l’exploitation. Pour faire la différence face à la concurrence. Je vous demanderai une franchise sur mon nom de 4% sur le chiffre d’affaire généré par mes idées. En continuant de parcourir ce document vous adhérez tacitement à cela.

Les pages qui suivent décrivent dans le détail un fonctionnement afin d’atteindre une mise en mouvement, rotative ou linaire, sans apport électrique, sans apport mécanique, avec seulement des aimants permanents.

Les dispositions techniques sont caractérisées par :

* Huit règles sont à respecter :

1 Les aimants doivent être de même technologie (néodyme, cobalt…)

2 Les aimants doivent être de même puissance (afin d’éviter la désaimantation ou les points faibles)

3 Les aimants doivent être de la même taille (diamètres, diagonale, côté…). Seule la tolérance d’usinage est acceptable.

4 La même polarité doit être utilisé, sud ou nord indifféremment, mais pas les deux (pour la mise en mouvement).

6 La précision et le respect des positions, des angles calculés, des aimants est indispensable.

7 Les schémas qui suivent sont de la théorie, en pratique il faut les modifier légèrement (À voir plus loin dans le document).

1 Mouvement rotatif

Ce moteur se compose de 116 aimants permanents.

 MouvementRotatif

Schéma 1 : vue finale de l’ensemble

1.1 Le stator

 Stator

Schéma 2 : Disposition des aimants sur le stator

Le stator se compose de 66 aimants, avec 6 vides, un tous les 60° ou tous les 11 aimants. Sur chaque pointe de la construction géométrique du sceau de Salomon.

Ces vides sont indispensables pour fournir au rotor une faiblesse dans le champ magnétique. Faiblesse qui sera exploité pour fournir une force motrice au rotor et ainsi le mettre en mouvement.

1.2 Le rotor

 Rotor

Schéma 3 : La structure de base du rotor

Le rotor est composé de 10 étoiles à cinq branches (pentagrammes), décalés à compter de la première à 0°. Pour rappel, le pentagramme est une figure géométrique à 5 branches dont chaque angle fait 72°. Il existe que 4 solutions, pas une de plus. Deux seulement sont performantes. Les voici (vous trouverez en fin du document plusieurs façons de présenter les mêmes décalages)

Chaque pentagramme est décalé par rapport à celui qui le précède de :

                7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 8°, 7°, 7°, 7°

Ou bien

                7°, 7°, 7°, 8°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°

Règle n°8 Suivant les aimants permanents que vous utilisez, les schémas qui précédent se modifient de la manière suivante.

Suivant leur technologie, leur puissance, il faut éviter la superposition du champ magnétique d’un aimant sur l’autre. Pour cela il faut écarter d’autant les aimants du stator, augmentant par là même son diamètre, dans une translation linéaire sur leur axe. Augmentant d’autant celui du rotor.

Comment ? Positionnez deux aimants à chaque bout d’une règle. Poussez lentement un vers l’autre, quand l’autre bouge, prenez la mesure. Cette mesure est la distance qui sépare chaque aimant sur le rotor.

 AimantsRegle

Vous pouvez sur un même moteur superposer plusieurs montages, comme un mille feuille. En prenant soin de donner un décalage à chaque rotor sur l’axe, afin de rechercher une poussée constante. (Vous trouverez en fin du document le nombre de poussé positive pour chaque position sur un tour).

Le contrôle de la vitesse ou l’arrêt s’effectue par l’insertion d’aimants dans les espaces vides du stator. Mettez tout en œuvre pour contrôler la bête. Ne la laissez pas s’emballer.

Il existe de nombreuses solutions, la plus simple c’est l’utilisation de masselottes, comme le schéma simplifié qui suit. Avec des guides triangulaires à gorge qui pousseront ou tireront les aimants dans les logements libres.

 Schema4

Schéma 4 : contrôle de la vitesse de rotation

Fixez sur l’axe un montage de 5 masselottes à 72° (pentagramme) l’une de l’autre à leur sommet un aimant de forte puissance. Sur le corps du moteur un disque mobile constitué de 36 aimants de même puissance que celui de la masselotte, avec la même polarité en opposition. Calculez les masselottes en fonction de la vitesse constante recherchée. Vous pouvez aussi rajouter des tendeurs réglables sur leurs axes…

Lorsque la vitesse augmente les masselottes par la force centrifuge s’élèvent et pousse le dispositif faisant entrer les aimants dans les logements. Vous pouvez stopper la rotation en positionnant un vérin ou un moteur électrique tirant le dispositif, stoppant la rotation.

Pourquoi ça tourne ?

Sur une structure de cinq aimants pour un stator de 72 aimants et un rotor de 5 aimants positionnés spécialement. La somme totale de tous les vecteurs en jeux est toujours égale à 0. Quelque soit la position du stator sur un tour complet.

Le retrait de six aimants dans le stator, permet de fournir un léger déséquilibre dans la somme vectorielle. A la fin du document vous trouverez, les valeurs des poussées, pour 720 positions sur un tour complet. Ces valeurs ne sont pas des grandeurs physiques. La puissance est tributaire de la technologie des aimants permanents, de leur puissance, de leur force.

2 Mouvement linéaire

La transposition d’un mouvement rotatif en un mouvement linéaire n’est qu’une question de calcul. Le stator déplié, avec un espace tous les 11 pas, répété à volonté.

Avec le rotor lui aussi déplié, respectant le fait qu’en absence d’espace la somme des forces magnétique est toujours égale à 0.

Un rail fixe (stator), une navette (rotor) circulant sur le premier.

3 Applications

  • Turbines magnétiques (fabrication d’électricité).
  • Groupe électrogène, sans moteur thermique.
  • Moteurs rotatifs (véhicules roulants…).
  • Mise en mouvement de trains à sustentation magnétique
  •  …

4 Annexe

Présentation des différentes façons pour décrire la position des aimants sur le stator. Ayant comme référence le premier aimant, du sommet du premier pentagramme, positionné par convention sur le 0° du cercle.

Angles

A

Pentagramme par pentagramme la position de chaque aimant sur le cercle

0 72° 144° 216° 288° 7° 79° 151° 223° 295° 14° 86° 158° 230° 302° 21° 93° 165° 237° 309° 28° 100° 172° 244° 316° 35° 107° 179° 251° 323° 42° 114° 186° 258° 330° 49° 121° 193° 265° 337° 56° 128° 200° 272° 344° 64° 136° 208° 280° 352°

Positions entre chaque sommet du pentagramme par rapport à celui qui le précède

0, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 8°

Position de chaque aimant sur le cercle par rapport au point 0

0° 7° 14° 21° 28° 35° 42° 49° 56° 64° 72° 79° 86° 93° 100° 107° 114° 121° 128°

136° 144° 151° 158° 165° 172° 251° 258° 265° 272° 280° 288° 295° 302° 309°

316° 323° 330° 337° 344° 352°

B

Pentagramme par pentagramme la position de chaque aimant sur le cercle

0 72° 144° 216° 288° 7° 79° 151° 223° 295° 14° 86° 158° 230° 302° 21° 93° 165° 237° 309° 28° 100° 172° 244° 316° 35° 107° 179° 251° 323° 43° 115° 187° 259° 331° 50° 122° 194° 266° 338° 57° 129° 201° 273° 345° 64° 136° 208° 280° 352°

Positions entre chaque sommet du pentagramme par rapport à celui qui le précède

0, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 8°, 7°, 7°, 7°

Position de chaque aimant sur le cercle par rapport au point 0

0° 7° 14° 21° 28° 35° 43° 50° 57° 64° 72° 79° 86° 93° 100° 107° 115° 122° 129° 136° 144° 151° 158° 165° 172° 179° 187° 194° 201° 208° 216° 223° 230° 237°

244° 251° 259° 266° 273° 280° 288° 295° 302° 309° 316° 323° 331° 338° 345° 352°

C

Pentagramme par pentagramme la position de chaque aimant sur le cercle

0 72° 144° 216° 288° 7° 79° 151° 223° 295° 14° 86° 158° 230° 302° 21° 93° 165° 237° 309° 29° 101° 173° 245° 317° 36° 108° 180° 252° 324° 43° 115° 187° 259° 331° 50° 122° 194° 266° 338° 57° 129° 201° 273° 345° 64° 136° 208° 280° 352°

Positions entre chaque sommet du pentagramme par rapport à celui qui le précède

0, 7°, 7°, 7°, 8°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°

Position de chaque aimant sur le cercle par rapport au point 0

0° 7° 14° 21° 29° 36° 43° 50° 57° 64° 72° 86° 93° 101° 108° 115° 122° 129° 136°

144° 151° 158° 165° 173° 180° 187° 194° 201° 208° 216° 223° 230° 237° 245° 252°

259° 266° 273° 280° 288° 295° 302° 309° 317° 324° 331° 338° 345° 208° 280° 352°

D

Pentagramme par pentagramme la position de chaque aimant sur le cercle

0 72° 144° 216° 288° 8° 80° 152° 224° 296° 15° 87° 159° 231° 303° 22° 94° 166° 238° 310° 29° 101° 173° 245° 317° 36° 108° 180° 252° 324° 43° 115° 187° 259° 331° 50° 122° 194° 266° 338° 57° 129° 201° 273° 345° 64° 136° 208° 280° 352°

Positions entre chaque sommet du pentagramme par rapport à celui qui le précède

0, 8°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°, 7°

Position de chaque aimant sur le cercle par rapport au point 0

    0° 8° 15° 22° 29° 36° 43° 50° 57° 64° 72° 80° 87° 94° 101° 108° 115° 122° 129°

136° 144° 152° 159° 166° 173° 180° 187° 194° 201° 208° 216° 224° 231° 238° 245°

252° 324° 331° 338° 345° 352°

Le tableau suivant reprend position par position la poussée positive générée par les vecteurs des aimants permanents pour les quatre structures A, B, C et D. Suivant la position du rotor de 0 à 719 (360°)

Ce tableau vous permettra aussi de calculer les décalages entre les stators si vous utilisez plusieurs structures. A la rechercher d’une poussée constante. (voir sur: magnetosynergie.com)

6 En résumé

La disposition particulière, entièrement calculée, des aimants permanents, développe une rotation dans le sens horaire. Toujours dans le même sens, un calcul complet d’une nouvelle disposition est nécessaire pour développer une rotation antihoraire.

Il est dommage que notre structure de protection de la propriété intellectuelle soit dépendante du confort financier du découvreur. Je pense que l’humanité est passée, dans son histoire industrielle, à côté de grandes choses, perdues à jamais.

Alain Jacqmin

Sur ce site:

Ailleurs:

Publicités

6 réponses à “Le moteur à aimants permanents d’Alain Jacqmin

  1. bonjour Alain, avez-vous essayé ces calculs d’angle physiquement ? Je suis aussi convaincu qu’il doit y avoir une maniere de faire tourner une roue, engrenage, … grâce aux aiments, même si je ne m’y suis interressé que virtuellement pour l’instant. Dans un avenir proche, je compte bien me procurer des aiments pour faire moi-même des tests, du bricolage quoi !!! Avez-vous essayé avec de vrais aiments ?

    • Voilà un gars qui a du bon sens ! Bravo Albert.
      Ce bon-sens qui manque de toute évidence à l’auteur des « calculs » de cette page. Il est si facile d’omettre une donnée ou induire une erreur pour que « ça marche ». Arrêter une expérience au calcul équivaut à ne pas la faire, tout en entretenant le rêve ! …

  2. Vous confondez énergie et force. Un aimant permanent est très exactement comparable à un ressort que ce soit en extension ou en contraction . Ils peuvent engendrer une force mais jamais sans un apport d énergie extérieur. Lorsque l on vous annonce avoir cree de l energie avec seulement des aimants, soit une énergie d apport est dissimulé soit il a été oublié de la soustraire lors du bilan énergétique.

  3. Bonjour,
    Je tiens à vous remercier pour toutes les informations misent sur votre site à la disposition du grand public mes grand respect pour vous, votre nom sera gravé meme si vous n’êtes pas arrivé à breveter votre idée et vous aurez un jour une part dans le changement du cours de l’histoire .
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s